Le groupe Casino

L’histoire du groupe Casino commence en 1892, lorsque Geoffroy Guichard devient le seul propriétaire de l’épicerie située dans l’ancien casino lyrique de Saint-Etienne. Très rapidement, il développe son entreprise et ouvre, en 1898, une succursale à Veauche. Pour faciliter la gestion de ses magasins, il crée ensuite la société des magasins du Casino et établissements économiques d’alimentation, avant de construire un premier entrepôt permettant ainsi une meilleure organisation, indispensable à l’évolution de la l’enseigne. Dès 1901, pour fidéliser sa clientèle, le groupe met en place une politique basée sur la qualité des produits ; c’est ainsi qu’une usine de fabrication est créée et les articles qui y sont fabriqués, commercialisés sous la marque Casino. Cette recherche de fiabilité influence toute l’évolution des magasins et entraîne, dès 1928, la mise en place des quantièmes, avant que ceux-ci ne soient remplacés, en 1959, par la date limite de vente, puis, en 1980, par la date limite de consommation dont l’affichage devient, à ce moment-là, obligatoire. Grâce à son organisation singulière pour l’époque, le groupe Casino connaît une croissance rapide et compte, dès 1929, 9 entrepôts, 20 usines, 998 succursales et 505 magasins franchisés. En 1948, les magasins de l’enseigne subissent un profond changement avec la mise en place du libre-service, tout d’abord, testé, dans le premier magasin de la marque, avant d’être, devant son succès, rapidement étendu à l’ensemble du réseau.

Une autre évolution importante pour le groupe Casino intervient en 1997, grâce à la conclusion d’un premier partenariat avec une chaîne de supermarchés à l’étranger et, plus particulièrement, en Uruguay, ouvrant ainsi le développement du groupe au marché international. Cette méthode d’expansion, reprise ensuite dans plusieurs autres pays, permet, aujourd’hui, au groupe d’être présent dans 15 pays et de se placer parmi les leaders mondiaux dans le domaine du commerce alimentaire. Pour accroître son implantation à l’extérieur du territoire français, le groupe Casino a donc choisi de privilégier les partenariats avec des acteurs déjà bien ancrés dans le pays, permettant ainsi de limiter la prolifération des enseignes au sein du groupe et de favoriser le développement local, en menant des opérations à caractère humanitaire comme, par exemple, favoriser l’éducation des enfants grâce à l’association « Les écoles du soleil », créée en 2001.

Si l’activité du groupe, comptant aujourd’hui plus de 10 000 magasins à travers le monde, reste principalement centrée sur le commerce alimentaire avec des modes de distribution variés allant de l’hypermarché au supermarché, sous l’enseigne Casino, au commerce de proximité, avec les magasins Petit Casino, Franprix, Vival, Naturalia et Spar, en passant par le maxi-discompte, avec l’enseigne Leader Price, il convient également de préciser que la marque s’est lancé, depuis 2001, dans la vente de produits financiers, en créant la Banque Casino en partenariat avec Cofinoga, spécialiste du crédit à la consommation.

La plate-forme de vente en ligne Cdiscount.com, rachetée par le groupe Casino en 2000, apparaît aujourd’hui comme un bon investissement et une bonne perspective de développement, avec un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard d’euros, pour l’année 2009. Fort de cette expérience, l’enseigne envisage d’installer un système de bornes, dans ses magasins, permettant ainsi aux clients d’accéder directement à cette plate-forme afin qu’ils puissent passer leur commande en ligne avant de retirer leurs achats dans ce même point de vente. L’autre cybermarché du groupe a également bénéficié de ce changement ; en effet, le site, mongeantcasino.fr, a vu le nombre de ses magasins proposant la livraison à domicile augmenter en janvier 2010, permettant au service, jusqu’ici limité à la ville de Saint-Etienne, de couvrir trois nouvelles agglomérations. Il faut toutefois noter que le groupe Casino ne devra pas relâcher ses efforts, si son enseigne souhaite rester présente dans le domaine des courses en ligne.